Le mot d'accueil du curé

À tous !

Que le porche de Saint-Michel s’ouvre ! Que le porche de notre paroisse ouvre sur une communauté accueillante, rayonnant de cette bienveillance qui en fait un lieu familier ! Que le porche de notre église ouvre à la fontaine de vie que représente notre foi, à cet amour de Dieu qui suppose et nourrit l’amour des hommes ! Bienvenue à Porchefontaine !

Héritiers d’une histoire, notre clocher fait encore résonner cette devise écrite sur le livre d’or d’un quartier béni : « bonté, gaité, camaraderie. » A ceux qui cherchent à être aimés pour ce qu’ils sont, qu’ils trouvent la bonté du Christ dans le regard de ses fidèles porchifontains ; à ceux qui veulent espérer de l’existence, qu’ils trouvent la gaité du Christ dans l’enthousiasme de ses disciples porchifontains ; à ceux qui en appellent à l’humanité, qu’ils trouvent la camaraderie du Christ dans la charité de ses frères et sœurs en Dieu !

Que ce porche s’ouvre pour la vie, que chacun trouve son bonheur à Saint-Michel !

Le dernier édito du curé

Un amour rocambolesque

 

Le soir tombe sur la maisonnée, harassée par une journée bien remplie de cris et de jeux, de silences et de concentrations, de savoirs et d’apprentissages. L’heure du coucher sonne à présent et les petits réclament une histoire qui bercera leur nuit. Comme des anges mandatés par Dieu, les adultes en profitent pour délivrer un message, qui fera voyager leurs bambins jusqu’aux profondeurs du cœur. Au bord du lit, le conteur choisit, cette fois-ci, d’ouvrir la Bible aux aventures rocambolesques de Tobie. Rien ne manque aux péripéties de ce récit, pas même l’amour ! Une femme, dénommée Sarah, se trouve bien désemparée. Mariée sept fois, elle ne connut que le malheur de perdre ses époux le soir de leurs noces. Désespérée, elle doute de pouvoir encore être aimée et demande à Dieu la mort. Pour toute réponse, le Seigneur lui envoie Tobie, par le truchement de son archange Raphaël. Blessée par le passé, Sarah n’ose croire en cet amour. Sa mère l’exhorte à la foi, il faut avoir confiance pour se laisser aimer : avoir confiance en ce jeune homme, dont les bonnes intentions sont manifestes et recevoir son amour tel qu’il est donné ; avoir confiance en soi, pour accepter d’être aimable. Sarah a peur, mais elle découvre que la foi en Dieu est à ce prix : oser faire confiance, au risque sinon de mourir de solitude. En posant un acte de foi en Dieu, elle rend possible le fait d’être aimée ; en acceptant d’être profondément aimée, elle ressent alors la présence de Dieu qui rend possible cette foi.

Ambassadeur divin auprès des fiancés, Raphaël leur donne deux consignes, pour s’assurer de la joie des épousailles : faire brûler le foie et le cœur d’un poisson sur des braises d’encens et prier avant de s’unir. Hymne au Créateur, cette louange évoquera l’accomplissement que Tobie et Sarah représenteront l’un pour l’autre. « Et maintenant, ce n’est pas le plaisir que je cherche en prenant ma femme, mais je le fais d’un cœur sincère. Daigne avoir pitié d’elle et de moi et nous mener ensemble à la vieillesse ! » Par ces mots, Tobie veut aimer sa femme selon le cœur de Dieu, en la recevant comme un don, sans en prendre possession comme un dû. « Mais pourquoi cet étrange rite du poisson ? », demandent les enfants à leurs parents. « Le poisson annonce Jésus qui donnera sa vie avec passion, aimant tous les hommes avec ses tripes. Le poisson se dit Ichtus en grec, acronyme de Jésus Christ, Fils de Dieu, Sauveur. Ce rite signifie que Jésus offre la grâce d’aimer avec passion à quiconque la lui demande, en particulier dans le sacrement de mariage. Chaque geste, chaque parole deviennent ainsi l’occasion de prouver l’amour que les époux se portent, lorsque chaque geste et chaque parole sont le don sacré de soi à son alter ego. » Pressentant des questions en cascades, le Papa abrège le récit en toute hâte : « ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants ! »

Après un câlin à chacun, les parents éteignent la lumière et confient leurs petits, un à un, à leurs anges gardiens… archanges des temps lointains peut-être…

 

Père Raphaël Prouteau

Abonnez-vous à la dominicale !

Nos 3 prochains évènements

octobre, 2018

15oct17 h 00 min18 h 00 minChapelet (oratoire)

16oct9 h 00 min10 h 00 minMesse

16oct10 h 30 min11 h 30 minObsèques de Mme de Broca

Afficher plus d'évènements
Paroisse

Inscriptions de caté

A la rentrée prochaine, votre enfant sera en CE1, CE2, CM1 ou CM2 : vous pouvez dès maintenant l’inscrire au catéchisme. A Saint-Michel, le caté a lieu soit le mercredi matin (10h-11h30) soit le mercredi après-midi (17h-18h30), le créneau étant choisi par les familles. Le caté a lieu tous les quinze jours : une semaine…

Lire la suite
Diocèse

Formation: « L’art de durer en couple »

« Qui aujourd’hui n’est pas amoureux de l’amour ? » demande Xavier Lacroix dans son livre Les Mirages de l’amour.  Mais l’amour conjugal est-il durable ? Certains voudraient qu’il ne dure que trois ans. Parle-t-on du même amour ? Peut-on faire durer l’amour ? Quels soins faut-il prendre ? Notre priorité ne devrait-elle pas être de se connaître en tant qu’homme et en tant…

Lire la suite

Forum des associations

Le Forum des associations de la ville de Versailles aura lieu le samedi 8 septembre de 10 heures à 18 heures, au 5 avenue de Sceaux, sur le site de l’école d’architecture, dans les Petites Écuries. La paroisse Saint-Michel sera présente sur le stand de l’Association diocésaine – paroisses catholiques de Versailles (ADPCV). Vous pourrez entre…

Lire la suite

Accueil de jeunes à l’abbaye de la Trappe

Avec les moines de l’abbaye de la Trappe (61380 Soligny-la-Trappe), plusieurs formules existent pour prendre le temps de l’essentiel : 1) formule « se poser » (20-21 octobre 2018 et 22-23 décembre 2018) : pour les garçons et les filles de 18-35 ans, des week-ends pour prendre quelques heures pour se poser, échanger, approfondir sa relation au…

Lire la suite