Reprise des messes
A partir du samedi 28 novembre 2020, les horaires des messes seront :
° Messes dominicales :
 
– samedi à 18h30
 
– dimanche à 9h30, 11h et 18h30
 
° Messes de semaine
 
– mardi, mercredi, jeudi et vendredi à 9h
 
° vendredi : adoration de 7h30 à 9h
 
° samedi : confessions et adoration de 10h à 12h
Le dernier édito du curé

Edito du dimanche 29 novembre 2020 (1er dimanche de l’Avent, année B)

 

Liberté chérie

 

Dieu est mort, titre le journal L’Équipe ce matin. Dieu est mort, un footballeur de renom nous a quittés, Maradona n’est plus. Dieu est mort, mais un saint est né. Le nom de Diego rassemble des milliers d’Argentins, qui bravent les limitations imposées par la crise sanitaire. Ils veulent rendre hommage à leur héros, celui dont même notre Président dira que la main de Dieu l’avait déposé sur Terre. Dieu est mort ce matin et le gouvernement assassine la pratique des catholiques, cantonnée à 30 personnes quelle que soit la superficie de l’église. Dieu est mort mais Noël est sauvé, poursuivait un autre quotidien, puisque les commerces pourront ouvrir dès ce week-end. Nous pourrons y faire nos emplettes, selon la capacité d’accueil de l’édifice et non selon un nombre préétabli de clients… L’esprit mercantile suppose visiblement une responsabilité, que l’on dénie à la raison des croyants. On rétorquera que cette décision est susceptible d’évoluer, mais l’estocade est portée au cœur de citoyens qui réclament une égalité de traitement. Dieu est mort ce matin, puisque l’État méprise ouvertement la laïcité, qui garantit le droit fondamental de vivre sa foi. Dieu est mort, mais il renaît chaque année et l’aurore de sa venue brille en ce premier dimanche de l’Avent. À l’instar de ce petit bonhomme, que la main de Dieu déposera dans la crèche au soir de Noël, les chrétiens veulent changer la vie. Engagés au sein de la Nation, ils veillent à ne rien oublier des obligations de leur foi… Ils veillent à ne rien oublier des malades ; ils veillent à ne rien oublier des détresses psychologiques et sociales que la crise génère ; ils veillent, en somme, à s’impliquer au service du bien commun. Et si le culte en était, pour eux, la source et l’expression ? La grâce manquerait-elle à ceux dont l’amour de Dieu conduit à l’amour effectif du prochain ? La fraternité ferait-elle défaut à ceux qui, avec une messe, offrent un instant de sociabilité aux esseulés ? Et si la sacro-sainte liberté de notre République exigeait le courage de revendiquer des droits bafoués ? Au-delà de la seule revendication cultuelle, les chrétiens vivraient ainsi la dimension prophétique d’une religion qui veille au respect de l’homme.

C’est sur ce respect que je m’arrête à présent. Notre évêque souligne le caractère inapplicable des décisions qui concernent le culte. Il serait discriminatoire, et par conséquent inadmissible, de sélectionner 30 personnes, parmi les paroissiens, qui seraient les heureux élus admis à participer à la messe. Chacun étant évidemment libre de se rendre à l’église ou non, selon les raisons qui lui appartiennent et que nul ne jugera, personne ne sera exclu de Saint-Michel. Conformément aux choix de Monseigneur Aumonier, voici ce que je vous propose : dans le respect des règles sanitaires (gel aux entrées de l’église, masques, communion dans la main, distances assurées), je multiplierai les messes durant les week-ends (samedi à 18h30 ; dimanche à 9h30, 11h et 18h30).

Chers Porchifontains, chers paroissiens de Saint-Michel, je m’engage auprès de vous, d’une implication totale d’esprit et de cœur, ayant le seul souci d’accompagner la vie de chacun. Je prends des décisions qui seront peut-être discutées, mais je les assume. Nous ne ferons pas moins qu’un commerce, mais nous offrirons bien plus…

 

Père Raphaël Prouteau, curé

Communiqué de Mgr Aumonier

 « L’ Eglise ne peut s’engager dans une sélection des fidèles « autorisés » à participer à la messe. »

 

Versailles, jeudi 26 novembre 2020

 

Le Premier Ministre a confirmé ce matin le maintien d’une jauge fixe nationale de 30 fidèles autorisés à participer à la messe. En plus d’aller à l’encontre des engagements du Président de la République pris auprès du président de la Conférence des Evêques de France, cette décision montre un réel manque d’appréciation des spécificités de la vie des cultes alors qu’un protocole strict avait été proposé par les évêques de France.

Dans ce contexte, Mgr Eric Aumonier, évêque de Versailles, et Mgr Bruno Valentin, évêque auxiliaire de Versailles, déposeront un nouveau référé liberté au Conseil d’Etat dès la publication du décret correspondant aux annonces gouvernementales.

Ils considèrent avec une profonde gravité qu’ils ne peuvent demander aux curés l’application de mesures inapplicables compte-tenu du nombre de messes qu’il faudrait ainsi programmer le dimanche dans les églises des Yvelines. L’Eglise ne peut s’engager dans une sélection de fidèles « autorisés » à participer à la messe.

C’est pourquoi Mgr Eric Aumonier fait confiance aux curés pour apprécier la situation de leur paroisse. Il les invite à augmenter autant que possible le nombre de messes célébrées le dimanche et en semaine, à continuer à faire respecter rigoureusement les distances et les gestes – barrière et à accueillir les fidèles à raison de 4 m² par personne selon le protocole sanitaire proposé par la Conférence des Evêques de France, c’est-à-dire un tiers de la capacité habituelle d’accueil des églises.

Pendant ces semaines de sortie progressive du confinement, chacun discernera pour lui-même l’opportunité de participer à la messe. Mgr Eric Aumonier sait pouvoir compter sur la responsabilité de chacun, face à la menace sanitaire sérieuse qui perdure.

Il exprime à nouveau aux prêtres, aux diacres et aux laïcs des Yvelines sa pleine confiance et son soutien.

Contact Presse – Clémence Le Grelle
06 81 55 17 08 – clemence.legrelle@catholique78.fr

 

Diocèse de Versailles – 16 rue Mgr Gibier 78000 Versailles –  https://www.catholique78.fr/

 

Pour télécharger le communiqué complet en fichier pdf : 2020-11-26-Communiqué évêque

Abonnez-vous à la dominicale !

Nos 3 prochains évènements

novembre, 2020

29novalldayQuête impérée pour les Vocations

29nov10 h 30 min11 h 30 minPartage de la Parole pour les enfants pendant la messe de 10h30

Paroisse

Conférence Zoom sur Frédéric OZANAM, un saint laïc, réaliste et moderne !

La Paroisse Saint-Michel de Porchefontaine vous invite à une conférence Zoom et une conférence téléphonique Le samedi 28 novembre de 17h30 à 18h30. La conférence sera animée par deux passionnés de ce grand témoin, deux Versaillais de paroisses voisines, Olivier de FEYDEAU et Jacques GUINAULT. Ils échangeront sur Zoom entre eux et avec nous. Frédéric…

Lire la suite

L’offrande dominicale

Comment faire mon offrande dominicale à distance ?   En raison de la crise sanitaire et de l’absence de messes publiques pendant de nombreuses semaines, la paroisse a été privée d’une part très importante de ses ressources habituelles. Saint-Michel déploie tous ses moyens pour entretenir la flamme dans vos cœurs, mais elle a besoin de…

Lire la suite

Appel aux dons alimentaires et aux bénévoles

L’association AMD Yvelines est le plus gros distributeur d’aide alimentaire de Versailles et région. Elle n’a jamais arrêté ses activités depuis le début de la crise. Bien au contraire, le nombre de ses bénéficiaires a doublé durant le 1er confinement compte tenu des besoins et de la fermeture de la plupart des autres associations. Elle…

Lire la suite
Diocèse

Rencontrons le Christ là où il nous attend

Chers amis, Le rapport annuel du Secours Catholique est sans appel : d’année en année, la situation des plus pauvres dans notre diocèse des Yvelines s’aggrave. Si le Secours catholique accompagne près d’1, 4 million de personnes, combien plus sont réellement touchées par une pauvreté complexe, aux multiples facettes ? La situation que nous traversons met en exergue…

Lire la suite

Face à la peur et à la mort : tenons bon dans l’espérance !

Face à la peur et à la mort : tenons bon dans l’espérance ! Message de Monseigneur Aumonier, évêque de Versailles Il règne dans notre pays et dans le monde une atmosphère de peur et de mort. C’est la peur que suscite l’épidémie, peur de contracter le virus et peur de le transmettre ; c’est…

Lire la suite

Réaction à l’assassinat du professeur de collège à Conflans-Sainte-Honorine le 16 octobre 2020

Versailles, le 17 octobre 2020 L’assassinat de M. Samuel Paty, professeur de collège à Conflans-Sainte-Honorine, nous bouleverse comme tous les citoyens attachés aux valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité. Nous le portons dans notre prière, avec sa famille, ses collègues, ses élèves, et tous ceux que cet acte révoltant blesse au plus profond d’eux-mêmes.…

Lire la suite