Le mot d'accueil du curé

À tous !

Que le porche de Saint-Michel s’ouvre ! Que le porche de notre paroisse ouvre sur une communauté accueillante, rayonnant de cette bienveillance qui en fait un lieu familier ! Que le porche de notre église ouvre à la fontaine de vie que représente notre foi, à cet amour de Dieu qui suppose et nourrit l’amour des hommes ! Bienvenue à Porchefontaine !

Héritiers d’une histoire, notre clocher fait encore résonner cette devise écrite sur le livre d’or d’un quartier béni : « bonté, gaité, camaraderie. » A ceux qui cherchent à être aimés pour ce qu’ils sont, qu’ils trouvent la bonté du Christ dans le regard de ses fidèles porchifontains ; à ceux qui veulent espérer de l’existence, qu’ils trouvent la gaité du Christ dans l’enthousiasme de ses disciples porchifontains ; à ceux qui en appellent à l’humanité, qu’ils trouvent la camaraderie du Christ dans la charité de ses frères et sœurs en Dieu !

Que ce porche s’ouvre pour la vie, que chacun trouve son bonheur à St Michel !

Le dernier édito du curé

Quel est le mérite de Jésus ?

L’esprit encore embrumé des vapeurs d’un sommeil écourté, je me glisse sur un banc de l’église, bruyante des salutations éparses. Assis, je peine à entrer dans la célébration. La liturgie se déroule comme à l’accoutumée et les mots de la messe résonnent si familiers, que je n’y prête guère attention. Soudain, une parole me réveille : « C’est lui qui, par son sacrifice, obtient le pardon de nos péchés, non seulement des nôtres, mais encore de ceux du monde entier. » Me voilà perplexe… Prétendant sauver le genre humain, par le don de sa vie, Jésus ne s’accapare-t-il pas tout acte héroïque ? Bien avant lui et bien après lui, des hommes et des femmes n’ont-ils pas aussi sacrifié leurs vies pour d’autres ? Chaque civilisation ne comporte-t-elle pas son lot de héros, offerts en holocauste sur l’autel de valeurs humaines intangibles ? Quelle est donc la particularité du Christ ? Comme certains, il a témoigné du prix incommensurable de la vie de l’homme, puisqu’elle mérite qu’on se sacrifie pour elle, qu’on se substitue à celle qui est menacée, pour en révéler la valeur. Quelle est alors la particularité du Christ ? Si certains ont versé leur sang par devoir ou pour la gloire d’une réputation historique, comme d’autres en revanche, Jésus a offert sa vie pour les hommes au nom de l’amour infini qu’il leur portait. Quelle est vraiment la particularité du Christ ? Je repense alors à ces mots d’Eric-Emmanuel Schmitt, des mots qui m’apparaissent comme la clef de cette question : « En amour, le mérite réside dans celui qui aime, pas dans celui qui est aimé. » La particularité de Jésus est celle de son identité originale ! Il n’est pas seulement un homme qui s’offre pour d’autres congénères, il est un Dieu qui s’offre pour ses créatures. Le mérite du Christ est aussi infini, universel et éternel que Dieu lui-même. Il concerne les hommes de tous temps et de tous lieux. Jésus rejoint le cortège des héros de l’humanité pour en prendre la tête. Son mérite est celui de ressusciter le courage de tous ceux qui, comme lui et avec lui, donnent aux autres la valeur absolue de toute leur vie.

 

Père Raphaël Prouteau

Abonnez-vous à la dominicale !

Nos 3 prochains évènements

avril, 2018

14avralldayVacances scolaires

17avralldayFrat des lycéens à Lourdes

22avr10 h 30 min11 h 30 minMesse dominicale10h30

Afficher plus d'évènements
Paroisse

Messes avec Première Communion

Les messes avec Première Communion d’enfants seront célébrées à Saint-Michel dimanche 3 juin à 10h30 (solennité du Saint Sacrement) et samedi 9 juin à 18 heures (attention, une demi-heure avant l’horaire habituel de la messe du samedi soir).

Lire la suite
Diocèse

Autour du procès de béatification de Madame Elisabeth

Depuis plusieurs mois, à l’initiative de l’archevêque de Paris, le procès de béatification de Madame Elisabeth,  « la bonne dame de Montreuil »,  est ouvert de nouveau. Voici quelques propositions autour de cet événement : Le mercredi 2 mai à Saint-Symphorien à 20h45, conférence par l’Abbé Snoëk, postulateur de la cause, et Mme Dominique Sabourdin- Perrin, historienne…

Lire la suite

Bioéthique : encourager le progrès, apprécier les limites

Conférence à la cathédrale Saint-Louis le jeudi 12 avril à 20h30, avec le père Brice de Malherbe, codirecteur du département d’éthique biomédicale aux Bernardins, le Dr Anne-Claire Coureau, de l’Unité de soins palliatifs du Centre hospitalier de Puteaux, et Tugdual Derville, fondateur d’A bras ouverts et délégué général d’Alliance Vita.

Lire la suite