Message du curé

Le son de la vie !

 

Dans le silence d’un quartier confiné, les cloches de notre église sonnent l’appel à la communion de pensée et de cœur ! Elles sonneront désormais à 19h30, invitant chacun à prendre quelques petites minutes de prière pour les malades, le personnel soignant, tous ceux qui gardent le souci d’aider dans la mesure de leurs possibilités, ne serait-ce qu’en appelant sa famille, ses amis, les personnes isolées… Rien ne vaut le son de la vie en ce temps de confinement !

 

Libre à chacun de prier avec les mots qui lui conviennent. Pour ma part, en résonance avec les cloches et comme une manière de rejoindre votre prière, je dirai l’Angelus et le « Je vous salue Joseph ».

 

Pourquoi l’Angelus ?

 

Parce que cette prière évoque la proximité de Dieu, qui a partagé nos peines et nos joies. Il a affronté les circonstances de la vie pour en tirer le meilleur, pour que l’homme révèle le meilleur de lui-même, pour manifester que l’amour sera toujours notre raison d’espérer.

 

Parce que cette prière rappelle le don de soi, à l’image de la Vierge. Le don par lequel Dieu prend chair dans notre humanité.

L’ange du Seigneur apporta l’annonce à Marie.

R/ Et elle conçut du Saint-Esprit.

Je vous salue Marie, pleine de grâce,
Le Seigneur est avec vous,
Vous êtes bénie entre toutes les femmes,
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, mère de Dieu,
Priez pour nous, pauvres pécheurs,
Maintenant, et à l’heure de notre mort.

V. Voici la Servante du Seigneur
R/Qu’il me soit fait selon votre parole.

Je vous salue Marie…

V. Et le Verbe s’est fait chair
R/ Et il a habité parmi nous.

Je vous salue Marie…

V. Priez pour nous, sainte Mère de Dieu
R/ Afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ.

Prions :
Que ta grâce, Seigneur, se répande en nos cœurs. Par le message de l’ange, tu nous as fait connaître l’Incarnation de ton Fils bien aimé, conduis-nous, par sa passion et par sa croix jusqu’à la gloire de la résurrection. Par le Christ, notre Seigneur.

R/ Amen.

 

 

Pourquoi le « Je vous salue Joseph » ?

 

Parce que ce mois est dédié à cet homme, dont le dévouement fait écho aux ressources de notre humanité.

 

Pour que chacun ait à cœur de porter le souci des siens et des autres, une attention particulière pour les plus fragiles et les plus isolés. Que l’exemple du dévouement de St Joseph nous garde solidaires, dans les conditions difficiles qui impactent tous les domaines de nos vies, privées et professionnelles.

 

Je vous salue Joseph

 

Je vous salue Joseph

vous que la grâce divine a comblé.
Le sauveur a reposé dans vos bras et grandi sous vos yeux.
Vous êtes béni entre tous les hommes,
et Jésus, l’enfant divin de votre virginale épouse, est béni.
Saint Joseph, donné pour père au Fils de Dieu,
priez pour nous, dans nos soucis de famille, de santé et de travail, jusqu’à nos derniers jours,
et daignez nous secourir à l’heure de notre mort. Amen.”

 

 

Avec toute l’affection que je vous porte,

Père Raphaël Prouteau, curé

Le dernier édito du curé

Hosanna, un autre bravo !

 

Il est 20h et, partout en France, des fenêtres s’ouvrent pour applaudir le personnel soignant. D’un élan spontané, nombreux sont ceux qui souhaitent manifester ainsi leur reconnaissance. Même s’ils sont les seuls de leurs rues ou de leurs immeubles, au risque de paraître ridicules, ils tiennent à ce geste. Il leur est essentiel que le dévouement ne passe pas sous silence. Ils acclament ceux qui les ont peut être déjà guéris ; ils acclament ceux qui les soigneront peut être un jour ; ils acclament, en tout cas, ceux qui ont assurément sauvé des vies. À ces applaudissements, certains ajoutent des bravos, dont ils espèrent que l’écho atteindra les hôpitaux et autres lieux médicaux. Bravo, hourra et pourquoi pas hosanna ?! Au jour des Rameaux, ce dernier mot résonna dans tout Jérusalem. Interjection hébraïque, elle est à la fois une imploration et une action de grâce. Elle traduit un appel au secours, comme elle exprime la reconnaissance pour le salut, dont elle est déjà certaine ! Hosanna, pour dire merci de nous secourir, hosanna pour dire merci de nous guérir ! Agitant des branchages en signe de liesse, le peuple saluait Jésus à ce cri. Thaumaturge, il avait le souci de la santé physique et morale des Hommes. Comme une bête de somme et au risque de sa vie, parce que la charité est à ce prix, il ne ménagea pas sa peine pour apaiser la condition humaine. En tira-t-il la moindre gloire ? Ces éloges blessèrent-ils sa modestie ? Pour toute réponse, il monta sur un âne, pour rappeler qu’il servait une cause qui lui était supérieure : le bien commun, le bien de chacun. Mais Jésus n’appartient pas au passé. Il incarne les espoirs des hommes lorsque, à travers l’engagement des soignants pour quiconque, Dieu sauve toute âme. Car une âme est sauvée, lorsqu’une personne est aimée au prix du dévouement et quelle que soit l’issue même du soin. Alors, en l’honneur des blouses blanches, ne convient-il pas de crier Hosanna à nos fenêtres ? Ce serait une manière de vivre cette fête des Rameaux, que l’épidémie est venue perturber comme tant d’autres rites de nos journées. Comme le Christ nous invite à tirer le meilleur de toute situation, nous pourrions alors en profiter pour redécouvrir le sens profond de cette procession des palmes. Il s’agit de braver nos timidités, pour exprimer notre reconnaissance à ceux qui protègent nos vies et nous permettent de vivre. Puisque nous sommes privés de liturgie, ne pourrions-nous pas nous retrouver à travers un symbole commun ? Pour faire suite à une initiative relayée sur les réseaux sociaux, ne pourrions-nous pas dessiner des rameaux sur une banderole, que nous accrocherions à nos fenêtres ? Ne pourrions-nous pas fabriquer des rameaux en papier, dont nous décorerions nos façades ? Nous n’aurions plus qu’à ajouter un simple mot qui dirait tout… Hosanna ! Ce serait un beau témoignage de la reconnaissance chrétienne, qui voit en tous ceux qui portent secours, l’empreinte du Christ…

Père Raphaël Prouteau, curé

Abonnez-vous à la dominicale !

Nos 3 prochains évènements

avril, 2020

18maralldayMesse célébrée en privé aux intentions demandées et aux intentions de chacun

19maralldayMesse célébrée en privé aux intentions demandées et aux intentions de chacun

04avralldayMesse célébrée en privé aux intentions demandées et aux intentions de chacun

Afficher plus d'évènements
Paroisse

Une idée pour célébrer les Rameaux

Dessiner une palme sur une banderole en tissu ou en fabriquer une en papier, avec le mot Hosanna qui exprime notre reconnaissance, que nous accrocherions à nos fenêtres ce dimanche ! 2020-04-05-Une idée pour célébrer les Rameaux

Lire la suite

Décès du père Frasez, curé de Saint-Michel de 1988 à 1990

AVIS DE DÉCÈS Père Marc Frasez né le 24/06/1945 à Soissons (Aisne – 02) ordonné prêtre le 03/04/1971 pour le diocèse de Versailles est décédé le 27 mars 2020.   Les obsèques seront célébrées par Mgr Bruno Valentin dans l’intimité à Chartres, où le P. Marc Frasez sera inhumé. Une messe d’action de grâce pour…

Lire la suite

Nouveau : en lien avec le CCAS, service entraide à Saint-Michel

Si vous avez besoin d’un service – une course à la pharmacie, à la boulangerie, au marché – ou simplement d’un appel régulier pour prendre de vos nouvelles, si vous avez connaissance de personnes isolées, autour de vous,   Vous pouvez nous contacter : entraidesaintmichel4@gmail.com 01 39 51 21 65   En respectant toutes les mesures…

Lire la suite
Diocèse

Communiqué de l’antenne de Versailles du CCFD

La période de Carême est, pour le CCFD-terre solidaire, un moment très important. Elle permet de rendre compte, auprès du public, des actions de solidarité internationale que nous soutenons et de collecter des fonds pour les financer dans la durée. Avec l’épreuve que nous traversons, notre campagne de Carême est bouleversée. Les animations en paroisse…

Lire la suite

25 mars à 19h30 : prière de l’angélus en direct avec Mgr Aumonier

Mercredi 25 mars, solennité de l’Annonciation et clôture de la neuvaine à l’Immaculée, Mgr Aumonier priera l’angélus à 19h30 depuis la cathédrale Saint-Louis et bénira solennellement le diocèse avec le Saint-Sacrement. Unissez-vous à la prière de notre évêque en direct sur notre page Facebook et notre chaine Youtube. Les cloches de la cathédrale et de toutes les églises…

Lire la suite

Cours gratuits en ligne au Collège des Bernardins

Le collège des Bernardins propose à partir du lundi 23 mars, de mettre  en ligne deux MOOC* gratuits en ligne, et ce de manière intensive. Au lieu de proposer trois vidéos par semaine comme il le font  d’ordinaire, ils en partageront trois par jour et par MOOC, du lundi au vendredi. Les deux enseignants, Monseigneur Matthieu Rougé et le…

Lire la suite