Reprise du culte à Saint-Michel

Chers amis,

 

Suite à notre annonce de la reprise des messes dominicales, dès le week-end prochain, vous trouverez, ci-dessous, quelques compléments d’information importants, pour vous aider à choisir un horaire de messe. Bien entendu, le principe demeure la liberté de chacun de venir à l’heure qui lui convient le mieux.

Toutefois, pour faciliter l’affluence des fidèles et permettre au plus grand nombre d’accéder à un office (notre église, comprenant la nef et la salle Jean Paul II, permet d’accueillir 137 personnes à chaque messe, en raison des contraintes sanitaires) nous vous proposons de vous répartir au mieux sur les quatre messes proposées :

 

Messe anticipée samedi à 18h30 : à privilégier par les aînés de la paroisse

 

Messe du dimanche à 9h30

 

Messe du dimanche à 11h : à privilégier par les familles avec enfants

 

Messe du dimanche à 18h30 (animée par les jeunes) : à privilégier par les jeunes

 

La semaine à Saint-Michel :

 

Messe à 9h : mardi, mercredi, jeudi, vendredi

 

Adoration et confessions, de 10h à 12h, le samedi.

 

La joie de se retrouver en communauté suivra les dispositions suivantes, visées par la Préfecture :

 

– respect des gestes barrières

 

– un distributeur de gel hydro-alcoolique se trouve aux entrées de l’église

 

– les bancs seront nettoyés après chaque célébration.

 

– distanciation d’1 mètre, un marquage sur les bancs permettant de se repérer

 

– mouvement de communion spécifique pendant la période, avec sens unique de circulation, et distanciation

 

– port du masque obligatoire, à partir de 11 ans.

 

 

Père Raphaël Prouteau, curé

 

Pour télécharger ce document : 2020-05-26-Messes dominicales et semaine

Message de Mgr Aumonier

Dans la joie d’être de nouveau rassemblés par le Seigneur

Message de Mgr Eric Aumonier à tous les fidèles du diocèse de Versailles

Samedi 23 mai 2020

 

Chers frères et sœurs,

 

Quelle joie et quel soulagement pour nous tous, fidèles du Christ ! Voici qu’en ces jours où nous nous tenons avec Marie et les Apôtres au Cénacle, dans l’attente du don du Saint Esprit à la Pentecôte, nous allons pouvoir de nouveau être rassemblés par le Seigneur pour la liturgie, le dimanche comme en semaine.

En application du décret n° 2020-618 du 22 mai 2020, je fixe la reprise des célébrations publiques dans les églises catholiques des Yvelines au mardi 26 mai. Les précautions sanitaires demeurent, pour nous comme pour l’ensemble de nos concitoyens dont nous sommes solidaires. Dans chaque paroisse, les célébrations ne peuvent bien sûr reprendre qu’une fois le dispositif prudentiel mis en place et opérationnel. Je sais pouvoir compter sur la responsabilité de chaque communauté, autour de son curé, pour le mettre en œuvre avec sagesse. Des indications pratiques leur ont été transmises, élaborées en concertation avec les autorités préfectorales que je remercie pour la qualité du dialogue confiant entretenu tout au long de ce temps de confinement.

Pendant ce mois de juin, nous accorderons une attention prioritaire aux catéchumènes. Nous reconnaissons ainsi que le Seigneur est La source vivante de son Eglise. Nous lui rendons grâce pour les dons immérités qu’Il nous fait. Ceux et celles qui attendent leur baptême depuis si longtemps, avec patience et courage, pourront recevoir dans leur paroisse dès que possible les trois sacrements de l’initiation, de même ceux qui se préparent à la confirmation.

C’est dans le même esprit de reconnaissance des dons reçus de Dieu que nous accompagnerons par la prière les six diacres en vue du sacerdoce – Pierre Bouquin, Gaël Jacob, Arnaud de Lamberterie, Gautier Picard Destelan, Grégoire Sabatié-Garat et René Kabisu (eudiste) – qui seront ordonnés prêtres le 28 juin, entourés certes, mais par une assemblée bien plus réduite que nous ne l’imaginions il y a un an !

Il nous faut penser aussi aux personnes âgées ou malades, comme à ceux et celles qui ne peuvent se déplacer à cause d’un handicap. Puisqu’ils demeureront éloignés de l’Eucharistie, ayons à cœur, plus encore que d’habitude, de leur porter avec soin la communion à domicile.

Pendant ce mois de juin, beaucoup pourront être encore empêchés d’accéder à la messe le dimanche à cause des limitations de taille d’assemblée imposées par les circonstances actuelles. Les horaires et le nombre des messes seront donc adaptés par chaque paroisse de façon raisonnable y compris durant les autres jours, pour faciliter la participation du plus grand nombre à la messe une fois par semaine, mais pas forcément le dimanche, d’ici l’été.

Je compte sur chacun de vous pour maintenir et approfondir en vous la vraie vie eucharistique : elle est action de grâce et communion avec le sacrifice de Jésus donnant sa vie pour ceux qu’Il aime. La possibilité de revenir à l’Eucharistie, comme à la source et au sommet de notre vie, nous oblige : notre monde tout entier est entré dans une période sans doute longue et douloureuse de crise économique, sociale et sociétale. Loin de nous enfermer dans un cocon douillet, retrouver la vie eucharistique doit renouveler l’engagement de chacune des communautés du diocèse auprès des plus fragiles et des plus pauvres.

Je remercie en notre nom à tous les prêtres, les diacres, et les membres des diverses équipes pastorales, ainsi que les religieuses et les religieux, et tous ceux qui pendant le temps du confinement n’auront pas ménagé leur peine pour rejoindre par la prière les uns et les autres et pour aider à garder la communion fraternelle. Je les remercie déjà pour les nouveaux efforts qu’ils vont déployer dans les semaines à venir.

Puisse tout ce que nous avons vécu ces temps-ci, et ce que nous sommes appelés à vivre maintenant, contribuer à façonner en nous la sainteté. Dieu a tant aimé le monde…À nous d’en être les témoins par notre façon renouvelée d’aimer !

† Éric AUMONIER
Évêque de Versailles

Si vous voulez télécharger le message complet : 2020-05-23-Message_Mgr_Aumonier

Le dernier édito du curé

Edito du week-end de l’Ascension, année A (21-24 mai 2020)

 

L’ascension sociale

 

Il avait gravi l’échelle sociale. D’extraction modeste, il était parvenu, à force de travail et d’intelligence, au sommet de ses ambitions. Il faisait la fierté de ses parents, qui s’étaient saignés aux quatre veines, pour lui offrir la meilleure éducation possible. Ils voulaient tant qu’il réussît et il détestait les entendre répéter : « Tu feras mieux que nous… Tu seras quelqu’un ! » Comme si une fiche de paye et un relevé de compte faisaient la valeur d’une personne… Il exécrait tellement les parvenus, ceux qui méprisent leur milieu d’origine et oublient le lait qui les a nourris ; ceux qui dénigrent les chanceux de la première heure et leur enlèvent tout mérite personnel, au prétexte d’avoir grandi dans la soie ; ceux qui ne respectent personne, à l’exception des individus qu’ils craignent, jusqu’à ce qu’ils les surpassent ; ceux qui usent alors de tous les moyens, pour parvenir à leurs fins : le règne, la puissance et la gloire.

Il avait gravi l’échelle sociale et il évoluait, à présent, dans les hautes sphères, celles qui président à la destinée d’hommes et de femmes. De ses décisions, dépendait leur sort et il ne le savait que trop bien. Une question le tenaillait depuis lors : comment résister à la pression des hauteurs et ne pas se laisser étourdir par les ors du pouvoir ? Il n’est pas si simple d’atteindre les sommets, pourtant désirés… Son éducation chrétienne avait laissé des traces et quelques complexes à l’égard du succès. Il se souvenait avoir lu : « Quiconque s’élève sera abaissé ». Il l’avait compris comme l’écho de la sagesse des anciens et un appel à la vigilance. La roche Tarpéienne n’est jamais loin du Capitole et on tombe vite de son piédestal, renversé par la concurrence ou sous la pression des mécontents. « Quiconque s’élève sera abaissé » et le monde veille consciencieusement à descendre ceux qu’il envie. Il ne fait pas toujours bon compter parmi les « décideurs », selon le néologisme désormais toléré. « Quiconque s’élève sera abaissé », une exhortation à ne pas perdre la tête… La réussite peut griser et le venin de la vanité pourrait gâcher le plus saint des charismes. Devrait-on alors rester au bas de l’échelle ? Pourtant, Jésus est monté au Ciel et revendique le règne, la puissance et la gloire. Une ascension, synonyme de triomphe et contraire à toute pusillanimité. Il se rappelait que le Christ, dans un évangile sans concession, faisait obligation de développer ses talents. Pas d’autres choix donc, il faut se risquer au succès et s’enrichir des bénéfices de ses engagements. Mais comment parvenir aux sommets, sans être atteint du mal des montagnes ? Il se produit souvent lors d’une ascension trop rapide, ou au contact du froid qui règne dans les hauteurs. Comment ne pas étouffer sous la pression des responsabilités, qui isolent à mesure qu’elles s’accroissent ? Comment ne pas manquer d’air, lorsque le monde est à nos pieds ? Lorsque Jésus assumait le règne, qui est de nos jours encore le sien, il rappelait avoir acquis ce pouvoir, au nom d’un service délivré aux hommes. En plongeant au cœur du monde, dont il avait partagé la condition, il l’a élevé aux valeurs divines. Son ambition n’était pas personnelle, elle était altruiste. Il ne travaillait pas à sa gloire, elle était seulement l’éclat de la reconnaissance de ceux qui, grâce à lui, sont parvenus à gravir les échelons de leur personnalité. Aux apôtres qui réclamaient de connaître l’heure du succès facile, qui leur serait tombé du Ciel, Jésus répondit en les exhortant à s’engager personnellement, fortifiés par la présence de Dieu qui relève les défis. Il n’est de pouvoir que de servir les hommes, afin de créer de la valeur en ce monde, lorsque les projets développent les talents propres à chacun. Ce n’est ni un relevé de compte ni une position sociale, qui font la grandeur des hommes. Seule l’ascension aux plus hautes valeurs divines permet aux entreprises humaines d’avoir la cote et à chacun d’être quelqu’un.

Père Raphaël Prouteau, curé

Abonnez-vous à la dominicale !

Nos 3 prochains évènements

mai, 2020

30mai10 h 00 min12 h 00 minPermanence de confessions (église)

30mai18 h 30 min19 h 30 minMesse anticipée de la Pentecôte

31maialldaySolennité de la Pentecôté

Afficher plus d'évènements
Paroisse

Nouveau : Chemin de Lumière vendredi 29 mai 2020 à 18h30

Chemin de Lumière – Pentecôte 2020    Un chemin de lumière : 14 étapes du tombeau à la Pentecôte ; une heure environ pour revivre en paroisse, étape après étape ce temps pascal qui a été particulier pour tous cette année. A l’image du chemin de croix, chaque station sera marquée par la lecture de l’évangile, une…

Lire la suite

Permanence de confessions le samedi matin de 10h à 12h à l’église

Chers amis,    Une permanence de confessions est de nouveau possible, le samedi matin de 10h à 12h, dans l’église. Dans le respect des gestes barrières, nous avons installé un paravent entre la personne, désireuse de s’entretenir, et le prêtre.   Durant ce temps, le Saint Sacrement sera exposé.    Merci de veiller à garder…

Lire la suite

L’offrande dominicale en ligne

L’offrande dominicale   En l’absence de messes publiques, la paroisse est privée d’une part très importante de ses ressources habituelles. Saint-Michel déploie tous ses moyens pour entretenir la flamme dans vos cœurs, mais elle a besoin de votre aide !   Si vous le souhaitez, vous pouvez continuer à faire votre offrande de messe :   Par…

Lire la suite
Diocèse

Lancement d’un parcours Duo en ligne avec Alpha Couple

Lancement d’un Parcours DUO avec Alpha en ligne Offrez un cadeau à votre couple … … ou aux couples de votre entourage ! Vous êtes un jeune couple, cohabitant ou non, chrétien ou non, la paroisse de La Celle Saint-Cloud lance un parcours DUO avec ALPHA «  en ligne ». Pour réfléchir sur votre relation de couple, sur…

Lire la suite

Bénévoles d’accompagnement, pourquoi pas vous ?

Depuis 30 ans l’association « Rivage » à Versailles, propose différentes formes d’accompagnement en établissement : personnes en fin  vie, personnes souffrant de maladie grave, du grand âge ou de désorientation de type Alzheimer, de deuil… Accompagner des personnes en souffrance, et leurs familles,  n’exige pas des qualités humaines exceptionnelles mais un désir profond de donner de soi…

Lire la suite

Neuvaine à l’Esprit Saint à partir du 22 mai

La neuvaine sera priée chaque jour par Mgr Aumonier, Mgr Valentin ou le père Boulle. Retransmission en vidéo à 8h30 sur la page Facebook du diocèse (@Diocèse de Versailles) et sur le site internet du diocèse : https://www.catholique78.fr/priercelebrer/prier/neuvaine-a-lesprit-saint-du-22-au-29-mai-2020/

Lire la suite