Les messes à Saint-Michel

Premières communions

 

Pour nous permettre de respecter au mieux les mesures sanitaires, les premiers communiants seront cette année répartis sur trois messes :

samedi 26 septembre à 18h30 ;

dimanche 27 septembre à 11 heures ;

dimanche 4 octobre à 11 heures.

 

Les paroissiens qui n’ont pas d’enfant faisant sa première communion sont invités à venir aux autres messes du week-end. Une messe supplémentaire sera célébrée les dimanches 27 septembre et 4 octobre à 9h30.

Le dernier édito du curé

Edito du dimanche 20 septembre 2020 (25e dimanche du temps ordinaire, année A)

 

Les raisins de la colère

 

Le train s’arrête en gare et, légèrement hagard, il descend sur le quai. Exténué par les vendanges, il rentre enfin à la maison et bien contrarié. La veille au soir, le propriétaire du domaine a donné une fête pour célébrer la fin de la récolte. Tous les saisonniers étaient réunis, levant leurs verres aux compagnons de galère ! Un sentiment de fierté réunissait les ouvriers de la première heure. Ils avaient sué dans les vignes, encore courbaturés d’avoir taillé cette multitude de grappes ensoleillées. Au fil des jours, ils s’étaient vus agréger de nouveaux arrivés, pour les aider à finir dans les temps. Ils les avaient accueillis avec soulagement et un certain sentiment de supériorité. Eux, ils travaillaient durement depuis le début et cette différence méritait de la reconnaissance. Pourtant, le propriétaire n’en fit rien. À chacun, il donna le même salaire, le prix convenu depuis le début. Profondément déçus, les pionniers perçurent leur dû et l’ambiance tourna au vinaigre. Amers, ils s’insurgèrent et éprouvèrent de la colère envers leurs frères de la dernière chance. Au nom de l’égalité de traitement, pas la moindre prime ne fut accordée en proportion de la sueur versée. Et dire qu’ils avaient toujours cru que l’avenir appartenait à ceux qui se levaient tôt… Ils auraient mieux fait de céder à la paresse, ils auraient été payés tout autant et y auraient gagné finalement.

Encore frustré de cette déconvenue, il remonte l’avenue de la mairie et s’irrite de la devise française. La liberté ne sert pas la fraternité, lorsqu’elle promeut l’égalité au détriment de l’équité ! Et Dieu ne lui sera d’aucun secours, puisque Jésus l’accuse d’être jaloux. Il n’a pas le droit de se plaindre, au prétexte que la générosité du propriétaire ne l’a privé en rien. Passablement énervé, il décide de mettre l’évangile de côté. Le Christ l’agace, lorsqu’il réclame une bonté qui surpasse les limites du raisonnable. Il devrait d’ailleurs se méfier. À proclamer de telles libéralités, qui aurait envie de s’atteler à la sainteté ?! Il sera toujours temps de s’y mettre au dernier moment, puisque les derniers seront les premiers…

La fatigue aidant, il rumine cette injustice. Pourtant, sa conscience ne cesse de le titiller. Un pépin perturbe les rouages de son raisonnement… Lequel ? Puisque l’histoire se répète, il retrouve dans l’évangile l’épisode des vignerons ulcérés. En parcourant les lignes, il réalise qu’il n’est nullement question de paresse. Inlassablement, le propriétaire engage les autres à retrousser leurs manches et considère qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire. Face à la pusillanimité, il en faut qui sachent encourager les autres à leur suite et qui osent forcer le destin ! C’est une grâce d’inviter sans relâche et de proposer à tous de mettre la main à la pâte, parce que la vie est une œuvre commune. Une question persiste : pourquoi les ouvriers ne sont-ils pas payés au prorata de leur implication ? Les premiers ne mériteraient-ils pas d’être récompensés en vertu de la masse de travail effectué ? Si ce principe s’applique à la vie économique, il en va tout autrement de la morale et de la psychologie. Avant même la gratification officielle, on tire l’estime de soi du seul bien qu’on aura entrepris de faire. Lorsque la mesquinerie nous gagne et qu’on s’engage selon la reconnaissance qu’on pourra en tirer, on devient amer. À vivre sous le regard des autres, on cèdera notre place de n’être jamais satisfait de leurs réactions. Notre récompense réside dans la paix intérieure, selon le prix convenu par la conscience : « il y a plus de joie à donner qu’à recevoir. » Ainsi, on ne s’évalue nullement par rapport aux autres. Ni les remerciements, aussi importants soient-ils, ni la valorisation marchande de nos actions, aussi essentielle soit-elle, ne déterminent la valeur de nos engagements. Seul le bien est juge de nos âmes. Une idée martelée par la prière scoute : « Seigneur Jésus, apprenez-nous à être généreux… à nous dépenser, sans attendre d’autre récompense que celle de savoir que nous faisons votre sainte volonté. » Ces jeunes ont alors beaucoup à nous apprendre, pour échapper aux raisins de la colère ; peut-être que les derniers venus deviennent ainsi, pour nous, les premiers de cordée !

Père Raphaël Prouteau, curé

Abonnez-vous à la dominicale !

Nos 3 prochains évènements

septembre, 2020

20sept18 h 30 min19 h 30 minMesse (25e dimanche du TO)

22sept9 h 00 min10 h 00 minMesse

22sept20 h 30 min21 h 15 minPrière en paroisse

Afficher plus d'évènements
Paroisse

Inscriptions de caté

Votre enfant va entrer en CE1, CE2, CM1 ou CM2 : il est donc temps de l’inscrire au catéchisme. A Saint-Michel, le caté a lieu soit le mercredi matin (10h-11h30) soit le mercredi après-midi (17h-18h30), le créneau étant choisi par les familles. Le caté a lieu tous les quinze jours : une semaine pour les…

Lire la suite

Inscriptions à l’aumônerie

INSCRIPTIONS à l’AUMONERIE DE L’ENSEIGNEMENT PUBLIC de VERSAILLES : Au FORUM des Associations, samedi 5 septembre 2020 toute la journée, stand AUMONERIES DU 48 En ligne, via le site le48.org En rencontrant les animateurs au 48 avenue de Paris : pour l’aumônerie des collèges Nolhac et Poincaré (et LFA) et l’aumônerie des collèges Hoche et Clagny,  samedi 12 septembre de 10h à 12h (contact…

Lire la suite

Nouveau : Chemin de Lumière vendredi 29 mai 2020 à 18h30

Chemin de Lumière – Pentecôte 2020    Un chemin de lumière : 14 étapes du tombeau à la Pentecôte ; une heure environ pour revivre en paroisse, étape après étape ce temps pascal qui a été particulier pour tous cette année. A l’image du chemin de croix, chaque station sera marquée par la lecture de l’évangile, une…

Lire la suite
Diocèse

Le MOOC de la messe

Le diocèse de Paris lance un cours en ligne ouvert à tous (ou « MOOC ») : une formation digitale entièrement gratuite sur… la messe ! Pourquoi aller à la messe ? Quelle est la signification des gestes, les rites ? Quel est le sens des lectures ? Lit-on les mêmes textes dans le monde entier ? C’est…

Lire la suite

Parcours de catéchèse biblique Mess’AJE à la rentrée 2020

Deux animatrices Mess’AJE, Bertille Vernier et Catherine Le Peltier, animent actuellement et pour la deuxième fois un parcours des ‘Seuils de la Foi’, à la maison de l’Ermitage à Versailles ; parcours étalé sur 2 ans à raison d’un vendredi par mois, suivi par un groupe de 35 personnes. En parallèle à ce parcours, 3 personnes,…

Lire la suite

Ordinations sacerdotales

Ce dimanche 28 juin à 15h30 en la cathédrale Saint-Louis de Versailles, 6 jeunes vont être ordonné prêtres : Pierre Bouquin, Gaël Jacob, Arnaud de Lamberterie, Gautier Picard-Destelan, Grégoire Sabatié-Garat seront ordonnés pour notre diocèse et René Kabisu pour la Congrégation de Jésus et Marie (Eudistes). La messe sera retransmise en direct sur la chaîne YouTube du…

Lire la suite