Horaires à Saint Michel

Chers Porchifontains,

A compter du 22 mai, les messes dominicales seront aux heures suivantes  :
  • samedi 18H30
  • dimanche : 9H30
  • dimanche : 11H00
  • dimanche 18H30
Par ailleurs, les dernières décisions sur le rythme du déconfinement apportent quelques modifications pour le culte à compter du 19 mai : tous les bancs peuvent être occupés en respectant 1 place libre entre chaque personne (ou entité familiale).
Nous avons cependant maintenu un espacement de 1 m entre chaque banc (et rangées de chaises) en réduisant le nombre de bancs et de chaises afin de veiller à la sérénité de tous.
Mesures sanitaires mises en place pour les messes

Dans le contexte sanitaire actuel, les mesures suivantes sont mises en œuvre pour les messes à Saint Michel afin de veiller à la santé de tous :

  • Augmentation du nombre de messes pour un accueil optimal de tous – 4 messes par week-end :

samedi à 18h30

dimanche à 9h30

dimanche à 11h

dimanche à 18h30

  • Nettoyage des bancs et des chaises au produit désinfectant avant chaque célébration
  • Port du masque obligatoire à partir de 11 ans
  • Lavage des mains au gel hydroalcoolique à l’entrée de l’église : mise à disposition de distributeurs de gel aux deux entrées de l’église (nef et salle St JP II)
  • Réduction du nombre de bancs et de chaises afin de maintenir un espacement de 1m entre chaque banc et rangée de chaises
  • Maintien de l’équivalent d’une place libre entre chaque personne ou entité familiale
  • Ouverture de la salle St JP II à chaque messe
  • Installation des paroissiens dans la cour (sonorisée) lorsqu’il n’y a plus de place disponible dans l’église et dans la salle St JP II

« Bien aimé, je prie pour qu’en toutes choses tu ailles bien et que tu sois en bonne santé, comme c’est déjà le cas pour ton âme. » 3 Jean 1.2

Le dernier édito du curé

Édito du dimanche 6 juin 2021 – Saint Sacrement (année B)

 

Une question d’assiette

 

A la veille de sa première communion, l’enfant n’est pas vraiment dans son assiette. Toute sa famille ne sera pas réunie autour de lui, demain, à cause d’une brouille qui remonte à loin. Toutes ces histoires lui échappent, mais il aimerait simplement retrouver tous ses parents et que sa communion en soit l’occasion. A les écouter, les adultes ont toujours de bonnes raisons de se disputer, au point de se détester et de s’ignorer. Les uns ont donc prétendu ne pas venir, si les autres mettaient les pieds à la réception ou, sinon, de ne pas retenir les paroles à double tranchant. Telle l’épée de Damoclès, le spectre du scandale menaçait de s’abattre sur les convives… Si seulement les adultes pouvaient mettre leurs querelles de côté, ne serait-ce que le temps d’un déjeuner, l’enfant aurait l’impression de compter… A la veille de sa première communion, l’enfant n’est décidément pas dans son assiette.

Ce matin, il se rend à l’église pour l’ultime répétition. Distrait, il suit les diverses étapes de la messe à venir. Quand arrive l’offertoire, on lui propose d’apporter la patène en procession. Sur cette petite assiette, repose la grande hostie. Il réalise que ce pain azyme, une fois consacré, sera partagé et distribué entre tous les invités du divin festin. Le menu est simple, puisqu’il n’y a qu’un seul plat à la carte et un plat qui n’est autre que Jésus en personne ! A ce moment, le curé ne peut s’empêcher de rappeler la signification de l’eucharistie et de citer un philosophe de la gastronomie, dont le nom fait autant sourire que saliver : Jean Anthelme Brillat-Savarin. Ce dernier disait que « celui qui reçoit ses amis et ne donne aucun soin personnel au repas qui leur est préparé, n’est pas digne d’avoir des amis. » Il précisait ensuite que « convier quelqu’un, c’est se charger de son bonheur pendant tout le temps qu’il est sous notre toit. » Autrement dit, poursuit le prêtre, une assiette a du goût si on y met du sien. Finalement, par-delà les plats cuisinés, un repas nous donne simplement à manger aux invités ! Il s’agit alors de ne pas être trop coriaces…

La répétition terminée, l’enfant reste devant le tabernacle. Dans sa prière, il demande à Jésus comment parvenir à attendrir les cœurs des membres de sa famille. L’image de la patène lui revient en mémoire et il comprend… Une assiette contient la nourriture indispensable à la vie. Elle marque aussi la place de chacun autour de la table et il en disposera une pour tous les siens. Il y mettra tout son cœur, comme l’hostie qui s’offre en partage. Il n’est plus tant question de réunir sa famille autour de lui, mais de se donner à tous et à chacun, pour les rassembler autour d’un amour commun. Ne perd-on pas le goût d’aimer et de vivre à force de dissensions ? Comme la mort de Jésus le rappelle, ces discordes sont inéluctables mais non définitives. Par le sacrifice de sa fierté blessée ; par le pardon, qui considère que les autres valent toujours mieux que le mal qu’ils ont pu nous faire ; par l’oubli de soi, qui embaume les âmes de la saveur de nos vertus, la vie renaît et se repaît des cœurs.

Le jour se lève sur la première communion de l’enfant. Grâce à sa complicité avec Jésus, les mains des siens recevront la divine bouchée. Alors unis par le même pain, tous goûteront l’amour qui se donne et pourront enfin, aux agapes familiales, être bel et bien dans leurs assiettes !

Père Raphaël Prouteau, curé

Abonnez-vous à la dominicale !

Nos 4 prochains événements

Vendredi 18 juin – 20h30 – Concert à Saint Michel – Violoncelle Vlorent Xhafaj, piano Irina Zahharenkova

Mardi 22 juin – 20h30 – Paroisse en prière en présentiel

Mercredi 23 juin – 10h00-11h30 OU 17h00-18h30 – Caté pour les CM1 & CM2

Mercredi 23 juin – 20h30 – Concert « Les cordes sensibles » à Saint Michel

Paroisse

Mouvement Eucharistique des Jeunes

Le Mouvement Eucharistique des Jeunes propose une vie d’équipe à des jeunes de 7 à 18 ans, pour échanger, prier, faire le lien entre leur vie et leur foi, découvrir les trésors de la spiritualité ignatienne pour les faire fructifier et en témoigner … Depuis un an, une équipe MAGIS accueille les 18-25 ans (étudiants,…

Lire la suite
Diocèse

Le diocèse de Versailles en marche de la collégiale Notre-Dame de Mantes-la-Jolie à la chapelle de Notre-Dame de la Mer

Une journée présidée par Mgr Luc Crepy, pour fêter, honorer et vénérer Marie notre mère au cœur de l’été SE RASSEMBLER EN DIOCÈSE POUR FÊTER MARIE Célébrer la messe de l’Assomption. Prier le chapelet. Chanter les vêpres de la Vierge Marie.   La journée de pèlerinage 09h30         Accueil à la collégiale de Mantes 10h00         Messe solennelle à…

Lire la suite

Accompagnement des personnes séparées, divorcées sur notre diocèse

Vous vivez une situation douloureuse de séparation ou de divorce ? La Mission pour la Famille du diocèse de Versailles propose un accompagnement sur la durée pour les personnes séparées ou divorcées vivant seules, avec le Père Charles Formery et la Communion Notre-Dame de l’Alliance. Pour débuter, un week-end d’accueil et de ressourcement : 13-14…

Lire la suite