Horaires à Saint Michel

Chers Porchifontains,

Voici quelques informations utiles concernant les horaires de messes pendant les vacances de la Toussaint :

Samedi 23 octobre 18H30

Dimanche 24 octobre 10H30

Samedi 30 octobre 18H30

Dimanche 31 octobre 10H30 (à l’heure d’hiver)

Lundi 1er novembre 11H00 messe de la Toussaint

Mardi 2 novembre 11H00 messe des défunts

Samedi 6 novembre 18H30

Dimanche 7 novembre 10H30 et 18H30 (messe animée par les jeunes)

Reprise des messes en semaine le mardi 9 novembre

Mesures sanitaires mises en place pour les messes

Dans le contexte sanitaire actuel, les mesures suivantes sont mises en œuvre pour les messes à Saint Michel afin de veiller à la santé de tous :

  • Nettoyage des bancs et des chaises au produit désinfectant avant chaque célébration
  • Port du masque obligatoire à partir de 11 ans
  • Lavage des mains au gel hydroalcoolique à l’entrée de l’église : mise à disposition de distributeurs de gel aux deux entrées de l’église (nef et salle St JP II)
  • Réduction du nombre de bancs et de chaises afin de maintenir un espacement de 1m entre chaque banc et rangée de chaises
  • Ouverture de la salle St JP II à chaque messe
  • Installation des paroissiens dans la cour (sonorisée) lorsqu’il n’y a plus de place disponible dans l’église et dans la salle St JP II

« Bien aimé, je prie pour qu’en toutes choses tu ailles bien et que tu sois en bonne santé, comme c’est déjà le cas pour ton âme. » 3 Jean 1.2

Communiqué de la CEF et de la CORREF suite au rapport de la CIASE

Chers paroissiens,

Vous trouverez ci-joint le communiqué de la CEF et de la CORREF suite à la remise du rapport de la CIASE : 2021.10.05- Communiqué de presse – Rapport CIASE

Nous vous joignons également une synthèse du rapport : 2021.10.05 – Résumé du rapport CIASE

Celui-ci est disponible dans son intégralité ainsi que des témoignages de personnes victimes sur le site de la ciase : ciase.fr

Vous pouvez retrouver l’allocution de Mgr de Moulin-Beaufort via le lien ci-après : https://eglise.catholique.fr/sengager-dans-la-societe/lutter-contre-pedophilie/519242-reception-du-rapport-de-la-commission-independante-des-abus-sexuels-dans-leglise-allocution-de-mgr-eric-de-moulins-beaufort/

Mgr Luc Crepy s’est adressé aux fidèles mercredi 6 octobre, vous trouverez la vidéo ci-dessous :

Le dernier édito du curé

Édito du dimanche 10 octobre 2021 – 28ème dimanche du temps ordinaire (année B)

 

Partir ou rester ?

 

Il en a pleuré. A la présentation du rapport de la CIASE, un prêtre n’a pu réprimer ses larmes devant le constat accablant des abus sexuels commis au sein de l’Eglise de France. Des actes intolérables, perpétrés par des clercs et sans que les victimes puissent  compter sur les secours appropriés de l’institution, censée pourtant les protéger. Ne leur avait-elle pas promis de veiller au respect de leur dignité ? Elle aurait dû commencer par les écouter, les prendre au sérieux. Mais, pour éviter de balayer devant sa porte, elle a préféré mettre sous le tapis les horreurs qui mettaient à mal son image… A vivre dans l’apparence, ne perd-on pas son identité ?

Nous sommes donc dans l’expectative. Quelles décisions vont enfin prendre les autorités compétentes, non pour décider de mesures seulement pratiques et dont la portée serait aussi politique, mais pour traiter les causes profondes du mal qui l’affecte si gravement ? Pour retrouver son âme au milieu de ce marasme, elle pourrait faire sienne la question adressée au Christ, par toute personne de bonne volonté : « Que dois-je faire pour avoir la vie éternelle ? » L’enjeu est de taille, il touche à l’essence même de l’Eglise, qui assure conduire les hommes à la substantifique moelle de la vie. Elle s’est visiblement agitée en bien des domaines, mais peut-être a-t-elle perdu de vue le plus nécessaire : la seule attention portée chastement à quiconque, c’est à dire avec une pure gratuité, sans autre intérêt que le bien de cette personne elle-même. Or, l’Eglise a visiblement failli. Elle a délaissé le soin des hommes, pour sauvegarder l’aura d’une institution. Aujourd’hui, elle entend pour elle la dénonciation que le Christ fit des détenteurs de l’autorité morale de son époque : « Faites ce qu’ils disent, mais ne faites pas ce qu’ils font. » Mais comment l’Eglise pourrait-elle encore prendre la parole ? N’a-t-elle pas perdu toute crédibilité, toute légitimité ? Elle représentait un repère moral, qui s’effondre à la lecture des horreurs, dont certains de ses membres furent coupables. Un scandale qui mériterait peut-être qu’on lui attache une meule au cou et qu’on la jette dans la mer. Qui n’est pas tenté de quitter la barque de Pierre ? Qui ne se laisse pas gagner par le désespoir devant la tâche à accomplir pour réparer ses brèches ? A quoi bon s’échiner encore à revendiquer l’appartenance à cette institution, qui semble avoir trahi ses fondamentaux, ses fidèles et ceux qui voyaient en elle un point d’appui, pour trouver le sens de leurs vies ? Partir ?! On y a songé… Mais une personne nous retient. Jésus est la raison pour laquelle nous sommes chrétiens. Attachés à sa philosophie de vie, marqués par la pertinence psychologique de son évangile, soutenus par sa présence au cœur même des épreuves, nous ne pouvons quitter son peuple sans nous renier nous-mêmes. Comment laisserions-nous son œuvre sombrer avec ceux qui en bafouent la valeur ? Une exigence s’impose à nous. Il nous faut vivre toujours plus intensément de la foi qui nous anime : traduire en actes les mots qui engagent à considérer les autres ; veiller à respecter la dignité de chacun, sans jamais en faire l’objet de notre jouissance ou de notre volonté. Personne ne nous appartient et la vie ne se prend jamais, elle se donne. En somme, il nous revient d’incarner l’exemple du Christ en notre monde. Et cela suppose l’humilité. Nous ne pouvons nous présenter comme imbus de nous-mêmes. Ce fut l’erreur du jeune homme riche, dont nous parle saint Marc, et d’une Eglise qui s’est crue toute puissante, croyant détenir la vie éternelle des hommes. Aucune condescendance n’est donc permise, nul n’a la science infuse. Il n’est pas question de faire la morale, mais seulement de chercher la vérité des mœurs. Nourris de la sagesse divine, instruits de l’expérience du temps et des anciens, nous devons ajuster sans cesse notre comportement, pour garantir une juste relation, dont le seul principe consiste à respecter la dignité de la personne humaine. Pour cela, si nous pouvions ouvrir nos journées par cette seule prière : Seigneur, donne-nous de regarder toute personne avec ton propre regard… L’Eglise serait alors vraiment l’incarnation de Dieu en notre monde.

 

Père Raphaël Prouteau, curé

Abonnez-vous à la dominicale !

Nos 4 prochains événements

Vendredi 8 octobre – 19h à 20h – KT Collège pour les 4ème

Dimanche 10 octobre – 9h15 – Préparation Première Communion

Mercredi 13 octobre – 10h00-11h30 OU 17h00-18h30 – Caté pour les CE1 & CE2

Vendredi 15 octobre – 19h à 20h – KT Collège pour les 3ème

Paroisse

Rentrée Jeunes Professionnels Versailles et Alentours

Le groupe Jeunes Pro de Versailles fait sa rentrée le 26 septembre à 16h30. Rendez-vous à la pièce d’eau des suisses pour un après-midi sur « Un air de vacances ». Plus d’infos sur le groupe Facebook (Jeunes Pros Versailles & Alentours) ou le compte Instagram (j_p_versailles) ou par mail versaillesjp@gmail.com

Lire la suite
Diocèse

JMJ diocésaines « Lève-toi! »

A l’initiative du Pape François et à l’invitation de Monseigneur Crepy, le diocèse organise pour les jeunes un grand événement pour le Christ Roi : les  JMJ diocésaines « Lève-toi ! ». Les 20 et 21 novembre prochains, les jeunes du diocèse de 16 à 35 ans sont conviés par notre évêque au JMJ diocésaines « Lève-toi ! ». Ils seront rassemblés selon…

Lire la suite

Accompagnement des personnes séparées, divorcées sur notre diocèse

Vous vivez une situation douloureuse de séparation ou de divorce ? La Mission pour la Famille du diocèse de Versailles propose un accompagnement sur la durée pour les personnes séparées ou divorcées vivant seules, avec le Père Charles Formery et la Communion Notre-Dame de l’Alliance. Pour débuter, un week-end d’accueil et de ressourcement : 13-14…

Lire la suite